Partenaires

Lettre de diffusion


Bienvenue sur le Site du Craste-LF
E-mail
  

  

Conférence Internationale "Informations Géo-Spatiales : Impacts et Adaptations des Changements Climatiques en Afrique" à Rabat, Maroc, du 30/11 au 02/12 2011

Présentation et objectifs



Les effets néfastes des changements climatiques sur la population ne sont plus à démontrer. En effet, chaque année la planète Terre connaît des événements extrêmes, souvent meurtriers, dus au dérèglement climatique : inondations, glissements de terrain, sécheresse etc. provoquant aussi de multiples dégâts souvent irréversibles. En Afrique, les effets sont encore plus contrastés et les conséquences plus dramatiques ayant un impact en termes de sécurité alimentaire, de risque sanitaire, et d'environnement.



Pour une meilleure appréhension de ces phénomènes, les technologies spatiales constituent l'outil incontournable dans l’observation des changements climatiques et leurs impacts sur le milieu naturel. A cet égard, le Sommet Mondial sur le Développement Durable (WSSD) a nettement mis l’accent sur l'utilisation de ces technologies pour améliorer les processus décisionnels dans différents domaines,  particulièrement en Afrique.



Dans un tel contexte, il apparaît claire, que la promotion de l'outil spatial à travers l'utilisation des données de l’Observation de la Terre et de l’information géo-spatiale, aura un impact très positif sur le processus décisionnel, avec une meilleure gestion des effets des changements climatiques sur les territoires concernés, notamment en Afrique.... Suite >>>



International conference on «geospatials informations: impacts & adaptations of climate change in africa»

Presentation and objectives



The negatives effects of climate change on the population are well know and obvious. Indeed, every year the planet Earth knows extreme, often murderous events, due to the climatic disorder: floods, landslides, drought etc. also often causing multiple irreversible damages. In Africa, the effects are even more contrasted and more dramatic consequences having an impact in terms of food security, sanitary and environment risk.



For a better understanding of these phenomena, the spatial technologies constitute major tool in monitoring climate change and its impacts on the natural environment. In this regard, the World Summit on Sustainable Development (WSSD) has clearly focused on the use of these technologies to improve the decision-makings in various fields, particularly in Africa.



In this context, it seems clear, that the promotion of space technology through the use of Earth Observation and geospatial information data will have a very positive impact on the decisionmaking, with a better management of the effects of climate change in the concerned territories, in particular in Africa.... Continuation



ECOLE DE METEOROLOGIE DE L’ESPACE

du 5 au 16 décembre 2011, Rabat/MAROC

Organisée par le CRASTE, EMI et MNESFCRS et le Comité National ISWI/ France

Dans le cadre du projet ISWI (International Space Weather Initiative), une école de Météorologie de l’Espace est organisée par le Comité National ISWI. Cette école s’adresse à des Enseignants et Étudiants des Universités africaines francophones. Le niveau requis pour participer est un niveau M2 en Physique.

Durant cette école seront abordés :

- Différents aspects de la physique des relations Soleil-Terre: présentation du soleil, de son environnement et de sa variabilité liée à son activité magnétique, étude des perturbations en provenance du Soleil qui affectent l’Environnement terrestre proche (atmosphère, ionosphère) et lointain (magnétosphère).

- L’analyse des données recueillies avec les satellites et les réseaux d’instruments au sol déployés dans le cadre du projet ISWI (Callisto, magnétomètres, stations GPS, radar UHF et VHF, etc…)

I. Objectif

L’objectif principal de cette école est d’améliorer le niveau de la recherche dans les pays africains et de permettre aux scientifiques de participer et contribuer aux projets internationaux. Les deux points clef sont:

1) la compétence pour utiliser les jeux de données déjà existants et les outils relatifs aux études de Météorologie de l’Espace.

2) l’utilisation des données recueillies récemment en Afrique par les scientifiques africains, ainsi que les données existant dans les bases de données. On estime l’utilisation des données existantes à moins de 10%.

3) L’utilisation des résultats de météorologie de l’espace combinant les données sol et des données satellitaires, la recherche et le développement durable (par exemple utilisation des GPS pour les études de géophysiques, la navigation, etc...)

Pour atteindre ces objectifs les cours comprendront:

1) Une partie scientifique pour la compréhension des mesures, des informations qui peuvent être extraites des données et des exemples d’applications en météorologie de l’Espace.

  1. Des travaux pratiques informatiques pour l’utilisation des bases de données existantes comme SPIDR, IRI, IGRF, etc…



Bulletin d'inscription

Affiche en français

English poster

 
Présentation du Craste-LF E-mail
  

Le Centre Régional Africain des sciences et technologies de l 'espace en langue français (CRASTE- LF),affilie à l'Organisation des Nations Unies ,a été mis en place au Maroc à la fin du mois d'octobre 1998. Onze états africains ont participé à la constitution de ce centre ,et ont lors de la même occasion approuvé les statuts du centre.Le centre est une institution de formation et de recherche de haut niveau ,il est établi à l'école Mohammadia d'Ingénieurs de l'université Mohamed V à Rabat. pour répondre à ses programmes ,le centre a le soutien actif de grandes institutions nationales tels que le Centre Royal de Télédétection Spatiale (CRTS), I 'Institut Agronomique Vétérinaire HASSAN II (IAV),l'Institut National des Postes et Télécommunications Spatiales (INPT) et la Direction de la Météorologie Nationale (DMN).

 

Solutions pour l’implémentation de programmes de formation, le partage d’Informations, d’Expériences et de Compétences

  • Résolutions de l'Assemble Générale de l’ONU :

    45/72 du 11 novembre 1990 - 50/27 du 6 décembre 1995 (animation d’un effort international de création de centres régionaux de formation aux technologies spatiales, affiliation à l’ONU).

     

  • 4 centres pour les différentes régions du monde :

    Inde (Asie et Pacifique), Brésil –Mexique (Amérique Latine et Caraïbes), Nigeria (Afrique - langue anglaise), Maroc (Afrique - langue française),

     

  • CRASTE-LF :

    mis en place à Rabat le 23 Octobre 1998.

     

  • 13 Pays Membres :

    Algérie, Cameroun, Cap Vert, R. Centrafricaine, R. D. du Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Maroc, Mauritanie, Niger, Sénégal, Togo et Tunisie.

     


Pays Membres du craste-LF