logo mes_0.png

facebook.png      twitter.png      rss.png      youtube.png

M. le Ministre, accompagné de M. le Secrétaire d’Etat, président la cérémonie de signature des contrats de financement des 53 projets de recherche retenus dans le cadre du Programme « Ibn Khaldoun »

Le Ministre de l’Education Nationale, de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, M. Saaid AMZAZI, accompagné du Secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, M. Khalid SAMADI, ont présidé, le lundi 14 janvier 2019 au siège de la Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales de Salé, la cérémonie de signature des contrats de financement des projets de recherche retenus dans le cadre de l’appel à projets relatif au Programme « Ibn Khaldoun » d’appui à la recherche Scientifique dans le domaine des Sciences Humaines et Sociales (SHS), et ce en présence du Directeur du Centre National pour la Recherche Scientifique et Technique (CNRST), des Présidents d’Université, des coordonnateurs des projets de recherche et d’un nombre important d’enseignants et d’étudiants chercheurs.

53 projets de recherche (sur un total de 127 projets) ont été retenus et seront financés sur la base des contrats signés entre le Ministère de l’Education Nationale, de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, le CNRST, et l’Université/Organisme de tutelle du coordonnateur du projet. 

En marge de cette cérémonie, M. le Ministre et M. le Secrétaire d’Etat ont procédé à l’inauguration d’un terrain de football réalisé, au profit des étudiants de cette faculté, en partenariat avec l’Université Mohammed V- Rabat et l'Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH).

Il convient de rappeler que le Programme « Ibn Khaldoun », qui a été lancé en date du 18 mai 2018 sous la présidence de Monsieur le Chef du Gouvernement avec un budget de 30 Millions de DH, vise à :

  • Favoriser le développement d’une recherche d’excellence en vue d’une meilleure connaissance de la société marocaine et de son évolution sur les plans culturel, social et économique ;
  • Soutenir des projets collaboratifs entre les institutions universitaires et les acteurs socio-économiques ;
  • Mettre en réseau les structures de recherche, inciter les chercheurs à collaborer entre eux aux niveaux national et international et impliquer les compétences marocaines résidant à l'étranger.